Menu Espace presse
1857-1874
Le 1er kiosque voit le jour à Paris
Au XIXe siècle

Il apparaît avec les premières gazettes vendues par des colporteurs, installés près des grands jardins et des axes les plus passants, notamment à proximité des tavernes.
D'abord vendus fixés à un mât ou présentés dans une boîte, les journaux, en se multipliant, ont progressivement donné lieu dans les rues à l'installation de tréteaux. 

1857

La révolution urbaine de la capitales, sous la férule énergique du baron Haussmann, va amener les pouvoirs publics à structurer et moderniser la diffusion des journaux.
Le premier kiosque des ''Temps Modernes'' est inauguré en 1857 sur les Grands Boulevards, suivi de 60 autres dans les deux années qui suivent.

1874 - 1900
Les kiosques entrent dans l'histoire de Paris
1874

Les premiers kiosques sont progressivement remplacés, dès 1859, par un nouveau modèle en chêne, de forme octogonale, muni d'un dôme en zinc surmonté d'une flèche. Toute ressemblance avec les kiosques actuels s'inscrit donc dans une continuité esthétique et historique indéniable.

1880

Jusqu'alors propriété de sociétés privées, en 1874 les kiosques sont rétrocédés à la Ville de Paris pour entrer dans le cadre d'une concession. A la fin des années 1880, on compte 340 kiosques parisiens auxquels s’ajoutent une centaine de ''baraques'' dans les quartiers périphériques.

1900 - 1948
Les kiosques et Paris : une même histoire
1900

Le 1er janvier 1900, la société gérée par les époux RENIER se voit concéder l'exploitation des 350 kiosques à Paris, pour une durée de 15 ans (renouvelée à plusieurs reprises jusqu'en 1947).

1911

Cette société prend une nouvelle dénomination : AAP (Administration d'Affichage et de Publicité), qu'elle conservera jusqu’en 2009. 

Dès lors, l’AAP développe, sur les faces des kiosques, un réseau d'affichage lumineux, très apprécié des annonceurs parmi lesquels figurent les plus grandes marques de l'époque (BYRRH, SINGER, MEUNIER…).

1948

La librairie Hachette reprend les rênes et rachète l’AAP ; puis les NMPP (Presstalis aujourd’hui) et Transports Presse y font ensuite leur entrée, marquant ainsi l'intérêt des éditeurs, via leurs coopératives, pour une entreprise essentielle à la pérennité et au développement du réseau des kiosques en France. 

A Paris

La concession des kiosques détenue par l'AAP est régulièrement renouvelée en 1947, 1963, 1979, 1994 et en 2001.

En province

En province, la société obtient également des concessions à Nice et Rouen (1948), Lille et Reims (1949), Strasbourg (1951), Caen et Rennes (1958), Marseille (1985) et Lyon (1994). 

2009 - 2011
MédiaKiosk : l'actionnariat
2009

L’AAP change de nom et devient MédiaKiosk

2011

JCDecaux devient l’actionnaire majoritaire.

Depuis 2016
Pour les villes, une exigence d'intérêt public
2016

MédiaKiosk remporte pour 15 ans le marché des kiosques parisiens et la gestion des relations avec les kiosquiers suite à l’appel d’offres lancé par la Ville de Paris.

2017

MédiaKiosk renouvelle les concessions de Versailles (7 kiosques), de Nice (20 kiosques) et de Marseille (53 kiosques).